NOS ARTISTES

Hugo Laporte
Baryton

Reconnu pour l’élégance de son chant, son timbre riche et velouté, son sens de l'interprétation hors du commun et son charisme sur scène, le jeune baryton québécois Hugo Laporte est lauréat de nombreux concours dont le Grand prix au Concours OSM Manuvie, 1er prix au Concours de musique du Canada, 3e prix au Prix d’Europe et au Concours international de Marmande (catégorie mélodie). En tant que « Jeune espoir lyrique canadien », il développe sa carrière internationale grâce au soutien des ​Jeunes ambassadeurs lyriques​.

 

En 2020/21, il sera de retour à l'Opéra de Montréal dans le rôle du Comte Almaviva (Le nozze di Figaro) en mai 2021, et à l'Opéra de Québec dans dans un rôle principal, annoncé prochainement.

 

En début de saison 2018/19, il fait un retour à l’Opéra de Québec dans le rôle de Albert (Werther), salué unanimement par les critiques pour sa voix “homogène, chaude et bien timbrée”. Parmi ses autres engagements de la saison, mentionnons le concert de clôture du Festival Orford, le rôle de Jésus dans la première mondiale de Rabbi de Gasnier au FestivalOpéra de Saint-Eustache, le rôle de Riff (West Side Story) avec l’Orchestre de la Francophonie et “Viennoiseries musicales III” au Festival d’Opéra de Québec.

Parmi les faits saillants de 2017/18, soulignons son incarnation ovationnée du ​Fantôme (​Le Fantôme de l’opéra)​ dans sa première mondiale en français, présentée par l’Orchestre de la francophonie, ses débuts remarqués à l’Opéra de Montréal en ​Mercutio (​Roméo et Juliette​) et à l’Opéra de Massy en ​Schaunard (​La Bohème)​ , ainsi qu’une tournée de concerts en Chine et un concert-gala à l’Opéra-Hélikon de Moscou, offerts par les ​Jeunes ambassadeurs lyriques​. Il collabore de nouveau avec l’OSM, à l’occasion de la Messe de do​ de Mozart, et avec le Choeur classique de Montréal pour la ​Passion selon saint Matthieu​.

 

Lors de saisons passées de nombreux rôles lui ont été confiés, tels que ​Figaro (​Le Barbier de Séville​) et Escamillo (​Carmen)​ à la Société d’art lyrique du Royaume, ​Moralès et ​Dancaïre (​Carmen)​ au Theater Regensburg. Régulièrement invité en concert au Canada, en Europe et en Asie, il a collaboré avec des ensembles tels que le Deutsche Radio Philharmonie, le Staatsphilharmonie Nürnberg, l’Opéra-Hélikon de Moscou, l’Opéra national de Biélorussie, les orchestres symphoniques de Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau et Terre-Neuve; l’Orchestre du Centre National des Arts, Clavecin en concert, la Sinfonia de Lanaudière; et théâtres tels que le Teatro comunale di Bologna, le Théâtre Daning de Shanghai, le Grand Théâtre de Quindao, le Grand Théâtre de Baotou; et des festivals tels que le Festival de Lanaudière, le Virée classique de l’OSM, le Festival Bach de Montréal, le Festival d’Opéra de Québec et le Festival Orford.

 

Également apprécié dans le répertoire sacré, il interprète régulièrement des oeuvres telles que le ​Requiem de Fauré, le ​Requiem allemand de Brahms, le ​Requiem de Duruflé, la ​Passion selon saint Matthieu de J.S. Bach, la ​Petite messe solennelle de Rossini, la ​Messe solennelle de Sainte-Cécile de Gounod, et le ​In Terra Pax​ de G. Finzi.

 

M. Laporte détient une maîtrise en musique avec mention au tableau d’honneur, sous la tutelle de la soprano Patricia Fournier, à l’Université Laval. Il s’est également perfectionné auprès de professeurs réputés dont Antonio Carangelo, Benita Valente, Jean-François Lapointe et Ghinka Radilova. M. Laporte tient à remercier chaleureusement la Relève musicale de Québec pour leur soutien durant ses études, et les Jeunes ambassadeurs lyriques pour leur important soutien au développement de sa carrière à l’international.

Suzanne Taffot
Soprano

Suzanne Taffot se distingue par son riche timbre de soprano lyrique et sa touchante interprétation.

Elle est la Mimi incarnée  ( La Bohème de Puccini) qu'elle a tenu avec immense succès, en Mars 2019,  au Gärtnerplaztheater en Allemagne et qu'elle interprétera avec le FestivalOpéra des Grandes Laurentides en juillet 2020 sous la direction de Maestro Alain Trudel et son Orchestre Symphonique de Laval.

 

En Janvier 2020 elle a interprété les rôles de la Chouette et la Bergère (l’enfant et les sortilèges de Ravel) à l’opéra de Limoges en France. Elle a également  fait sa deuxième apparition comme soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Kosice en Slovaquie  ainsi qu'une tournée en Chine avec le Théatre Lyrichoregra20.

 

Sur scène, on a récemment pu la voir et l’entendre au gala de la prestigieuse soirée lyrique opéra Montréal-Moscou avec l’orchestre de l’ensemble sinfonia sous la direction de Maestro Louis Lavigueur où elle a été désignée par la critique comme étant « une voix à suivre ». On a également pu l’entendre au gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques avec l’Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal ; dans le rôle de Fiodiligi (Cosi fan tutte) avec la compagnie OperAmor; au concert « jeunes talents » avec les Chorégies d’Orange en France, dans le rôle titre de Mimi (La Bohème) avec la compagnie OperAmor; dans le rôle de Pamina (Die Zauberflote) avec le camp musical Saguenay Saint Jean.

 

Nommée Jeune espoir lyrique Québécoise 2017-2018, Suzanne Taffot, originaire du Cameroun, est une jeune soprano qui se distingue par son riche timbre de soprano lyrique et sa touchante interprétation. Trois fois lauréate des Jeunes Ambassadeurs Lyriques 2014, 2015 et 2017, elle a remporté une quinzaine de bourses et prix dont la bourse lyrique Québec-Bavière pour effectuer un stage de perfectionnement au Junge Ensemble du Staastoper à Munich, une bourse 

pour effectuer des auditions en Europe (Pays-Bas, France, Italie, Allemagne) auprès des directeurs de compagnies d’opéra, ainsi qu’une bourse lyrique Tchèque et Slovaque pour un concert avec l’Orchestre Philharmonique de Kosice en Slovaquie en tant que soliste. Elle est récipiendaire du prix Francis Poulenc L20 pour la meilleure interprétation d’une oeuvre de Francis Poulenc 2017-2018 et a également été récipiendaire de la bourse la Fondation des Jeunesses Musicales du Canada pour le perfectionnement de sa carrière en 2018 et 2016.

 

Suzanne Taffot a été lauréate de plusieurs concours internationaux dont le concours international Ricardo Zandonai en Italie, le concours international Tchèque et Slovaque aux Etats-Unis, et le concours international d’Alcamo en Italie. Elle a été demi-finaliste aux concours internationaux de Marmande et de Marseille en France ainsi qu’au concours international Hans Gabor- Belvédère à Cape-town en Afrique du Sud et était récemment quart-de-finaliste au prestigieux Concours Musical International de Montréal qui s’est tenu en mai dernier.

 

Suzanne a fait ses études à l’Université de Montréal sous la tutelle de l’illustre soprano Adrienne Savoie et de l’expérimentée coach vocal Louise Andrée Baril. Elle a décroché son diplôme avec la mention « excellent » à l’unanimité lors de son examen final de maîtrise à l’Université. Elle est reconnue pour son timbre unique, riche et coloré. Sa présence et son aisance sur scène ainsi que ses interprétations profondes, émouvantes et authentiques font de Suzanne Taffot une artiste lyrique à l’avenir certain.

Michel-Alexandre Broekaert
Pianiste

Reconnu pour ses interprétations senties et spectaculaires, le pianiste québécois Michel-Alexandre Broekaert est l’un des musiciens les plus prometteurs de sa génération. Habité très tôt d’une passion pour l’accompagnement et la musique de chambre, il cumule une expérience aussi vaste qu’éclectique. À l’aise tant à la scène qu’au studio, il partage son temps entre le répertoire instrumental et le monde de l’art lyrique avec tout autant de bonheur. Pédagogue dans l’âme, ses activités de coach/pianiste-collaborateur à l’Université de Montréal ainsi qu’à l’Université Mcgill nourrissent sa passion pour la transmission du savoir aux générations de jeunes musiciens. L’avenir de la musique classique lui tient aussi à cœur; c’est ainsi qu’il s’engage activement auprès d’organismes établis et de collectifs de musiciens chevronnés, dans l’optique de présenter cette forme d’art sous un jour accessible et décloisonné.

 

Il collabore depuis de nombreuses années avec les Jeunesses Musicales du Canada, qui lui ont offert plusieurs tournées pancanadiennes en tant que chambriste et directeur artistique. Organisme aux multiples missions, au nombre desquelles on retrouve la nécessité d’offrir des concerts de musique classique de grande qualité à des audiences éloignées des grands centres urbains, les JMC eurent un impact déterminant sur sa conception du rôle du musicien dans notre société. C’est ainsi qu’il complète présentement une cinquième tournée sous leurs égides, aux côtés de la violoniste Nune Melik. Porté par la mission de révéler la beauté de la musique arménienne à l’Occident, le duo sort en 2017 son premier disque : Hidden Treasure, dont la tournée fait la promotion.

 

Très actif sur la scène québécoise, Michel-Alexandre collabore régulièrement avec de nombreux organismes, tels que l’Institut Canadien d’Art Vocal, l’Opéra de Montréal, le concours OSM-Manuvie, Opéra à la Carte, ainsi que le collectif Un Opéra Une Heure. En parallèle, il agit comme directeur artistique de La Petite Maison des Arts et occupe les fonctions de conseiller artistique à la Société d’Art Vocal de Montréal. Au quotidien, on le retrouve à l’Université de Montréal et à l’Université McGill, où il partage son expérience de chambriste avec les musiciens de demain.

 

Sa soif du dépassement et son enthousiasme communicatif a également trouvé un terreau fertile dans l’univers des concours, tel qu’en témoigne sa feuille de route étoffée. Lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux, c’est d’abord en solo qu’il s’illustre, avec des premiers prix au Concours de Musique du Canada, au Concours de concerto de l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières, ainsi qu’au Concours de concerto de son Alma Mater, l’Université de Montréal.

 

C’est dans le monde de la musique de chambre, plus particulièrement de la collaboration chanteur-pianiste, qu’il se révèle au monde, principalement aux côtés de la soprano québécoise Andréanne Brisson-Paquin. C’est ainsi que le duo s’illustre à Paris en 2011, recevant un Prix spécial du Jury récompensant la meilleure interprétation d’une œuvre de Francis Poulenc, dans le cadre du Concours International de chant-piano Nadia et Lili Boulanger. Ils récidivent en 2013, se méritant le 2ePrix du prestigieux Concours International de Musique de Chambre de Lyon.

 

Michel-Alexandre s’illustre également à la « 2016 Mary Trueman Art Song Vocal Competition», y recevant le «Pianist Prize» et plus récemment, il remporte le Prix spécial du meilleur pianiste accompagnateur lors du Récital-Concours International de mélodies françaises du Festival Classica.

Détenteur d’un doctorat de l’Université de Montréal, sous la tutelle de M. Jean Saulnier, il s’est aussi perfectionné à Vienne (Autriche) auprès du réputé pédagogue Avedis Kouyoumdjian.

Jean-Philippe Sylvestre
Pianiste

En 2008, Jean-Philippe Sylvestre se voyait octroyer le prestigieux prix Virginia Parker, la plus haute distinction décernée par le Conseil des Arts du Canada. Récipiendaire du premier prix lors du concours de l’Orchestre symphonique de Montréal, il est également lauréat du concours national des jeunes interprètes de Radio-Canada et du concours international Concertino Praga.

À trois reprises, il obtient le premier prix du Concours de musique du Canada et, à l’une de ces occasions, la plus haute note du concours. En 2016, il remporte le prix de l’atelier studio-résidence à Paris du Conseil des Arts du Québec. Jean-Philippe a collaboré avec les chefs d’orchestre Yannick Nézet-Séguin, Simon Streatfeild, Christian Schulz, Richard Bradshaw, Alain Trudel, Fabien Gabel et Rolf Bertsch. Le réputé chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin le qualifie de «poète du piano».

M. Sylvestre s’est produit dans plusieurs salles dont le prestigieux Concertgebouw d’Amsterdam, la salle Gaveau de Paris, la Musikverein de Vienne, la Sala 2 Oriol Martorell à Barcelone, l'auditorium St-Pierre des cuisines de Toulouse, le Palais des Beaux Arts de Bruxelles, la Fundação de Educação Artística au Brésil, les salles Wilfrid- Pelletier et Pierre-Mercure à Montréal, le Glenn Gould Studio et le George Weston Hall à Toronto, ainsi que le Centre National des Arts à Ottawa.

En novembre 2019, M. Sylvestre réalise une tournée de sept concerts en Australie et se produit entre autres à Sydney et Melbourne. Il est régulièrement invité à titre de soliste auprès de l'Orchestre Métropolitain, l'Orchestre Symphonique de Québec, l’Orchestre symphonique de Longueuil et l’Orchestre symphonique de Laval.

 

 site web officiel de Jean-Philippe Sylvestre:
jeanphilippesylvestre.com
Sharon Azrieli
Soprano Falcon

La cantatrice de renom Sharon Azrieli possède une voix riche d'une grande étendue qui lui permet d'interpréter les grands rôles de soprano ainsi que certains  rôles de mezzo, la spécifiant ainsi de soprano Falcon.

 

Sharon Azrieli a  été acclamée dans le monde entier, de New York à Tokyo, de Tel Aviv à sa ville natale, Montréal. Depuis ses débuts en tant que Juliette (Roméo et Juliette) aux représentations récentes de Gioconda (La Gioconda) et de Nedda (I Pagliacci), Sharon Azrieli a été jugée «absolument charmante» (Sarasota Herald Tribune) et louée pour sa «voix extrêmement belle, pleine de sentiments »(Ha'aretz).

Parmi les prochains engagements de Sharon Azrieli en 2020-21-22 incluent, un nouvel enregistrement avec le compositeur Frank Wildhorn, le Concert "Tout ce jazz" avec le pianiste Matt Herskowitz, le clarinettiste André Moisan et l'Orchestre Classique

de Montréal, des concerts en Israël à Ramat Gan, Le Concert Gala de la SAMS, des concerts avec l'Ensemble Caprice, concerts à la Chapelle Historique du Bon Pasteur, maison Symphonique de Montréal et son retour au FestivalOpéra des Grandes Laurentides et à l'Opéra de Montréal ainsi que des concerts en Grèce, Costa Rica, Perou, Chili et en Argentine.

Vient tout juste de paraitre le CD de Noël "Gift of Joy" sous la direction de Jonathan Monro avec Time Warner ainsi que le CD album "Broadway" sous la direction musicale de Marvin Laird.

Sharon a fait ses débuts au Metropolitan Opera en novembre 2018 en tant que sœur Dolcina «très crédible et vivante» (Arthur Kaptainis - Montreal Gazette) de Suor Angelica, de Puccini. Elle a brillé En mars 2019, dans «Les Nuits d’Été»  de Berlioz avec l'Orchestre classique de Montréal, En juin 2019, elle chantera pour la première fois le rôle de Marcellina dans Le Nozze Di Figaro de Mozart sous la direction d'Alexander Shelley au Centre national des Arts à Ottawa, elle sera soliste invitée en Israël avec l'Orchestre Ramat Gan,en juillet elle enregistrera un cd de Noël avec Time Warner le même que l’album broadway qui sera en ligne le 12 avril sous la direction musicale de Marvin Laird, elle sera soliste invitée du FestivalOpéra de St-Eustache, en août elle chantera Liu dans Turandot de Puccini à l'Opéra de Taormina avec le ténor Marcello Giordani puis en septembre, elle chantera au Polin Museum  sous la direction de Maestro Yoav Talmi,  et un deuxième concert  avec l'Orchestre National Symphonique tchèque de Prague, sept tableaux the Song of Songs, S. I. Glick.  sous la direction de Maestro Steven Mercurio.

 

Elle a été soliste-invitée de nombreux orchestres dans des œuvres de concert et d’oratorio notamment: l’Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano, Symphonie de Jérusalem, One World Symphony, Orchestre Symphonique de Tokyo, Orchestre de Chambre Israël, Orchestre Symphonique Haifa, l’Orchestre de Chambre McGill, Mid America Orchestre, pour ne nommer que ceux là.

 

Parmi les  oeuvres orchestrales et sacrées variées qu'elle a interprété,  incluent le Kaddish de Leonard Bernstein (narré par Richard Dreyfuss), Jubilate Deo de Dan Forrest avec Tracy Resseguie, ainsi que le Requiem en ré mineur de Gabriel Fauré, op. 48 avec Alex Qian, tous deux présentés au Carnegie Hall. Sharon a également chanté de nombreuses premières mondiales, notamment Esther Diaries de H. Stafylakis (2014) et Cantata for the Unsung de James M. Stephenson (2016). Elle a chanté Santuzza (Cavalleria Rusticana) et Nedda ( I Pagliacci) sous la direction de Marcello Giordani en Sicile en 2015 et  2017 avec l'orchestre Bellini à Catane, en Italie, sous la direction d'Antonio Manuli.

 

Les principaux rôles d'opéra qu'elle a  interprété ont inclus: Mimi (La Bohème); Susanna (Le Nozze di Figaro); Elvira (Don Giovanni); Liu (Turandot); Aida (Aida); Leonora (Il Trovatore) et Adriana Lecouvreur avec des opéras comme le nouvel opéra d’Israël, la compagnie d’opéra canadienne, l’Opéra de Paris à la Bastille et l’opéra de Saras, entre autres. De son interprétation de  Laurette dans Le Docteur Miracle avec L’Opéra Français de New York, Andrew Porter du New Yorker l’a saluée comme  étant une "maîtresse des joyeuses inflexions, du phrasé piquant et des mots pointus".

 

Sharon Azrieli est titulaire d'un BA en histoire de l'art du Vassar College, d'un diplôme associé en design d'intérieur et en illustration de la Parsons School of Design, d'un certificat supérieur en interprétation de la Juilliard School et d'une maîtrise et d'un doctorat en musique de l'Université de Montréal. Elle siège aux conseils d'administration des organisations philanthropiques suivantes: la fondation America Israel Cultural, le musée McCord, le programme d'éducation des jeunes du Centre national des Arts, la fondation Opera Cares et la fondation Azrieli. Administratrice du conseil d’administration du groupe Azrieli, en plus de ses nombreux intérêts commerciaux. Elle publie également les magazines de design pour les maisons très populaires: At home in Canada, qui peuvent être consultés sur le Web à l'adresse www.athomeincanada.ca Elle est également juge du prix d'architecture Azrieli et du Grand prix du Conseil des arts de Montréal.

 

Pour plus d'informations sur Sharon et ses performances, veuillez visiter son site Web : sharonazrieli.com, notre site web et pour en savoir plus sur sa vie et sa carrière, consultez sa page Wikipedia.

Julie Nesrallah
Mezzo

Le mezzo-­‐soprano, Julie Nesrallah est une chanteuse extrêmement polyvalente et une actrice qui éblouit les spectateurs avec sa voix riche, sa personnalité́ attachante et expressive. Elle est régulièrement invitée par les maisons d’opéra, Orchestres Symphoniques, festivals et Ensembles de musique de chambre principaux à travers l’Amérique du Nord et à l’étranger. Son interprétation du rôle de Carmen est unique et considérée comme étant « La Carmen » par la critique toujours élogieuse à son sujet.

Tout récemment, le premier juillet dernier, Julie Nesrallah chantait l'hymne National en duo avec le renommé ténor Marc Hervieux, à la Fête du Canada.

 

Julie Nesrallah est régulièrement invitée partout à travers le pays avec les orchestres et maisons d'opéra.

 

Sa récente scène sur le balcon en période Covid19, ou elle chante "O Sole Mio" a atteint un nombre foudroyant de vues et lui a valu plusieurs interviews dans les médias à cet effet.

En mars 2015, elle a fait ses débuts au Carnegie Hall  de New York avec la harpiste Caroline Leonardelli.

 

Le premier juillet 2011 Madame Nesrallah a chanté «God Save the Queen» pour Son Altesse Royale, le Prince William et la Princesse, Son Altesse Royale Kate pendant les festivités de Jour du Canada à Ottawa sur la Colline de Parlement. Madame Nesrallah s’est aussi produite pour «une Soirée pour la Paix» à Montréal pour la reine Noor de Jordanie. Elle a aussi chanté pour Son Altesse Royale Haya à Amman, en Jordanie, pour la fondation qui aident les filles défavorisées pour étudier la musique au Canada. Madame Nesrallah a reçu de nombreux prix incluant le Conseil des Arts du Canada. Elle a fait plusieurs enregistrements et est fréquemment entendue sur les ondes de Radio Canada et la radio nationale aux États-Unis.

 

Madame Nesrallah est également animatrice radio renommée de l’émission «Tempo » sur les ondes de Radio-Canada anglais (CBC) ainsi que pour l’émission «Solo» pour CBC télévision.

 

Madame Nesrallah est la productrice executive et la vedette de « Carmen on Tap » compagnie d'opera qu'elle a crée et qui présente l'opéra Carmen de Georges Bizet en souper-concert. Cet été "Carmen on Tap" fera ses debuts au Stratford Music Festival, Lula Lounge à Toronto, et avec le Prince Edward County Music.

Louise-Andrée Baril
Pianiste

Originaire de Cornwall, la pianiste Louise-Andrée Baril est l’une des musiciennes canadiennes les plus accomplies. Arrangeure, soliste, chambriste, chef de chant et répétitrice, elle a collaboré avec les plus importants ensembles et chefs d’orchestre au Canada et à l’étranger. Elle se consacre tout particulièrement à la musique vocale française. Louise-Andrée Baril s’intéresse beaucoup à la relève et a mis sur pied plusieurs ateliers d’opéra et projets pour les jeunes tels que l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal et du Centre d’arts Orford. Pédagogue recherchée, elle œuvre au sein de plusieurs institutions musicales et académies d’été internationales au Canada, en France, en Belgique, au Mexique et aux États-Unis. Elle fait régulièrement partie de jurys internationaux et donne des cours de maître au Canada, en Europe et aux États-Unis. Depuis 2007, Louise-Andrée Baril est conseillère artistique auprès des Jeunesses Musicales du Canada, particulièrement en ce qui concerne les productions d’opéra.