CONCERT 10  ANNIVERSAIRE FOSE

e

Concert 10ième anniversaire FOSE

Avec notre tête d'affiche le baryton Hugo Laporte accompagné de la soprano Christine Williams!

Samedi 13 juillet 2019 - 20h 

Centre d’art La petite église, 271 Rue Saint-Eustache, Saint-Eustache

 

INFO BILLETS : 35$ incluant les frais de services

Afin de souligner le 10e anniversaire du FOSE, nous sommes heureux de ramener, sur les planches du Vieux-Saint-Eustache, le jeune baryton Hugo Laporte qui saura, comme à son habitude, vous enchanter en interprétant des airs bien connus d’opéra, d’opérette et de comédies musicales accompagné sur scène de la ravissante soprano bien connue Christine Williams qui avait enchantée le public du FOSE lors de l’édition 2018. Les artistes seront accompagnés du brillant Dominic Boulianne au piano.

 

Un concert qui sera présenté sous la présidence du célèbre baryton Gino Quilico qui nous fera honneur de sa présence en différé.

 

DURÉE : 90 minutes (avec entracte)

 

Billets disponibles en ligne au coût de 35$ via TicketPro

 

PROGRAMME À VENIR

ARTISTES

PRÉSIDENT D'HONNEUR
DU CONCERT ANNIVERSAIRE

Gino Quilico, baryton

Reconnu en tant qu’interprète du répertoire français et italien, le baryton lyrique Gino Quilico s’est produit régulièrement tout au long de sa carrière sur les plus prestigieuses scènes d’opéra au monde. Qu’il suffise de nommer le Metropolitan Opera (New York), La Scala (Milan), le Royal Opera House (Londres), le Berlin Staatsoper, le Vienna Staatsoper (Vienne), le Bayerische Staatsoper (Munich), l’Opéra de Paris, le Teatro Colon (Buenos Aires) et la Fenice (Venise).

                                                           

Il a participé à plus d’une trentaine d’enregistrements d’opéras dont Les Troyens (H.Berlioz) sur étiquette Decca, immense projet, considéré comme historique et qui a valu un Grammy Award en 1995 à la distribution et au chef Charles Dutoit. Acclamé par la critique, son disque solo Le Secret (Koch International-1997) avec le pianiste Alain Lefèvre le consacrait à son tour dans l’industrie du disque classique. Il faut mentionner que son album intitulé Noël a été certifié or (50,000 copies).

                                                           

Gino Quilico a chanté sous la direction d’illustres chefs d’orchestre tels que Leonard Bernstein, Herbert von Karajan, Seiji Ozawa James Levine, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Michel Plasson, George Prêtre, Charles Dutoit, Kent Nagano et Yannick Nézet-Séguin.

                                                           

De plus, Salzbourg, Edimbourg, Schwetzingen, Savonlina, Aix-en-Provence et Orange ne sont que quelques-uns des festivals auxquels il a également participé.

                                                           

Sur la scène du Metropolitain Opera, monsieur Quilico a chanté les rôles de Figaro (Barbiere di Seviglia), Valentin (Faust), Enrico (Lucia di Lammermoor), Ford (Falstaff), Belcore (L’Elisir d’Amore), Marcello (La bohème), Chorèbe (Les Troyens), Escamillo (Carmen). Création Mondiale Figaro (The Ghosts of Versailles) le rôle de Figaro. Il faut de plus souligner que pour une première fois au Met, un père (Louis) et son fils (Gino) chantent dans la même production, Don Giovanni en 1987.

                                                           

À l’opéra de San Francisco, monsieur Quilico a interprété le rôle titre de Don Giovanni, Yeletsky (La Dame de Pique), Belcore (L’Elisir d’Amore), Lescaut (Manon Lescaut), Silvio (I Pagliacci) et Marcello (La bohème).

                                                           

À l’Opéra de Paris, Figaro (Barbiere di Siviglia), Oreste (Iphigénie en Tauride), Eisenstein (Die Fledermaus), Belcore (L’Elisir d’Amore), Enrico (Lucia di Lammermoor), Escamillo (Carmen) et Yeletsky dans La Dame de Pique (Tchaïkovski). Création Mondiale (Monségur) de L.Landowski, Opéra de Toulouse, Bordeaux, Lyon, Opéra de Paris (1985)

                                                           

Ses performances à La Scala di Milano incluent les rôles de Marcello (La bohème) et Lescaut (Manon Lescaut) production qui a été enregistrée sur Sony Classical.

                                                           

Au Royal Opera House à Covent Garden, il a chanté Posa (Don Carlos), Valentin (Faust). Il a également tenu les rôles d’Escamillo, Marcello et Figaro en tournée pour le ROH au Japon et en Corée du Sud.

                                                           

D’autres engagements l’ont amené à Lausanne, M. Quilico a interprété le rôle-titre dans l’opéra Eugene Onegin et Renato (Un ballo in maschera). A Berlin Staatsoper et au Vienna Staatsoper pour participer à la production d’Iphigénie en Tauride (Gluck), au Bayerische Staatsoper pour Carmen et Don Giovanni, au Maggio Musicale de Florence pour La Cenerentola, à La Fenice pour Don Pasquale et au Teatro Colon de Buenos Aires dans Don Giovanni. Monte Carlo, Monaco (Elisir D’Amore). Seoul (Don Giovanni) rôle titre. Au Festival de Savonlinna, Finlande (Carmen). Au Festival de Musique de Saint Barth (La Fanciulla del West) Puccini. Les noces de Figaro de Mozart à Austin Lyric Opéra.

 

Gino Quilico a été l’invité de nombreux orchestres: Orchestre symphonique de Montréal, Toronto, Boston Symphony Orchestra, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Vienne, l’Orchestre Philharmonique de Berlin et le Bayerische Rundfunk de Munich.

                                                           

Il a chanté dans les versions cinématographiques de La bohème réaliser par Luigi Comencini et dans l’Orfeo de Monteverdi réalisé par Claude Goretta.

                                                           

S’ouvrant à un répertoire plus large et plus accessible au grand public en 2006 il a participé à la nouvelles version classique de (Starmania) à Montrèal avec l’OSM en suite à Paris au Palais des congrès.

                                                           

En 2007 Notre Dame de Paris au centre Bell où M. Quilico interprète le rôle de Quasimodo, un spectacle musical de Luc Plamondon et Richard Cocciante.

                                                           

En 2008 il interprète le rôle de Jean Valjean dans la nouvelle production de Les Misérables (120 représentation) présenté au Capitole de Québec (2008-09) et à Place des Arts de Montréal (2010).

                                                           

Gala du 100ème anniversaire des Canadiens de Montréal et le 75éme anniversaire de l’Orchestre Symphonique de Montréal (Centre Bell). Concert Salle Pierre Mercure, Montréal.

                                                           

En octobre 2013 Gino Quilico signe sous l’étiquette d’Analekta un Nouvel album “Serata d’Amore”. Numero1 au Palmares pendant 3 semaines et nominée a l’ADISQ 2014.

                                                           

Un nouveau disque en 2014 de musique sacrée « Magnificat » sous l’étiquette Production XXI avec l’organiste, Jacques Boucher.

                                                           

Avec L’Orchestre symphonique de Montréal, M. Quilico a chanté dans la belle pièce orchestrale Saint François d’Assise de Messien dirigé par Kent Nagano. L’Enfance du Christ de Berlioz sous la direction de Kent Nagano à la Basilique Notre-Dame.

                                                           

En 2015 Gino Quilico lance un tout Nouveau CD intitulé Secrets de Noël / Secrets of Christmas sous l’étiquette Analekta. Secrets de Noël présente des chansons en français, en anglais, en espagnol et en italien. Avec cet album, Gino a tenu en outre à partager avec nous, en version remastérisée, quatre chants de Noël qu’il a eu le bonheur d’interpréter avec son père, le célèbre Louis Quilico. Histoire de perpétuer la tradition, il nous livre « A la Nanita Nana » en duo avec sa fille Sofia Quilico.

Hugo Laporte, baryton

Reconnu pour l’élégance de son chant, son timbre riche et velouté, son sens de l'interprétation hors du commun et son charisme sur scène, le jeune baryton québécois Hugo Laporte est lauréat de nombreux concours dont le Grand prix au Concours OSM Manuvie, 1er prix au Concours de musique du Canada, 3e prix au Prix d’Europe et au Concours international de Marmande (catégorie mélodie). En tant que « Jeune espoir lyrique canadien », il développe sa carrière internationale grâce au soutien des ​Jeunes ambassadeurs lyriques​.

 

Sa saison 2019/20 débutera en Chine avec deux concerts à l’Opéra de Shenzhen, marquera ses débuts au Manitoba Opera dans le rôle de Moralès et ​Le Dancaire (​Carmen​) et une première collaboration avec Bernard Labadie pour la ​Messe en Do de Beethoven à l’Orchestre symphonique de Québec

 

En début de saison 2018/19, il fait un retour à l’Opéra de Québec dans le rôle de ​Albert ​(​Werther​), salué unanimement par les critiques pour sa voix “homogène, chaude et bien timbrée”. Parmi ses prochains engagements, mentionnons ​Valentin à l’Opéra de Rimouski, ​Jésus dans la première mondiale de ​Rabbi de Gasnier au FestivalOpéra de Saint-Eustache, le rôle de ​Riff (​West Side Story​) avec l’Orchestre de la Francophonie et “Viennoiseries musicales III” au Festival d’Opéra de Québec.

 

Parmi les faits saillants de 2017/18, soulignons son incarnation ovationnée du ​Fantôme (​Le Fantôme de l’opéra)​ dans sa première mondiale en français, présentée par l’Orchestre de la francophonie, ses débuts remarqués à l’Opéra de Montréal en ​Mercutio (​Roméo et Juliette​) et à l’Opéra de Massy en ​Schaunard (​La Bohème)​ , ainsi qu’une tournée de concerts en Chine et un concert-gala à l’Opéra-Hélikon de Moscou, offerts par les ​Jeunes ambassadeurs lyriques​. Il collabore de nouveau avec l’OSM, à l’occasion de la Messe de do​ de Mozart, et avec le Choeur classique de Montréal pour la ​Passion selon saint Matthieu​.

 

Lors de saisons passées de nombreux rôles lui ont été confiés, tels que ​Figaro (​Le Barbier de Séville​) et Escamillo (​Carmen)​ à la Société d’art lyrique du Royaume, ​Moralès et ​Dancaïre (​Carmen)​ au Theater Regensburg. Régulièrement invité en concert au Canada, en Europe et en Asie, il a collaboré avec des ensembles tels que le Deutsche Radio Philharmonie, le Staatsphilharmonie Nürnberg, l’Opéra-Hélikon de Moscou, l’Opéra national de Biélorussie, les orchestres symphoniques de Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau et Terre-Neuve; l’Orchestre du Centre National des Arts, Clavecin en concert, la Sinfonia de Lanaudière; et théâtres tels que le Teatro comunale di Bologna, le Théâtre Daning de Shanghai, le Grand Théâtre de Quindao, le Grand Théâtre de Baotou; et des festivals tels que le Festival de Lanaudière, le Virée classique de l’OSM, le Festival Bach de Montréal, le Festival d’Opéra de Québec et le Festival Orford.

 

Également apprécié dans le répertoire sacré, il interprète régulièrement des oeuvres telles que le ​Requiem de Fauré, le ​Requiem allemand de Brahms, le ​Requiem de Duruflé, la ​Passion selon saint Matthieu de J.S. Bach, la ​Petite messe solennelle de Rossini, la ​Messe solennelle de Sainte-Cécile de Gounod, et le ​In Terra Pax​ de G. Finzi.

 

M. Laporte détient une maîtrise en musique avec mention au tableau d’honneur, sous la tutelle de la soprano Patricia Fournier, à l’Université Laval. Il s’est également perfectionné auprès de professeurs réputés dont Antonio Carangelo, Benita Valente, Jean-François Lapointe et Ghinka Radilova. M. Laporte tient à remercier chaleureusement la Relève musicale de Québec pour leur soutien durant ses études, et les Jeunes ambassadeurs lyriques pour leur important soutien au développement de sa carrière à l’international.

Christine Williams, soprano

Christine Williams possède une voix pure et cristalline et une aisance dans ses aigus de soprano qui font d’elle une interprète fort appréciée tant des amateurs de bel canto que ceux de bien d’autres styles. Et pour cause, sa très grande polyvalence lui permet, avec une aisance toujours égale, de passer de l’opéra à la comédie musicale, de la chanson populaire au jazz, et surprise, également du soul au rock.

 

Cumulant plus de vingt ans de carrière au Canada, aux États-Unis et en Europe, Christine a chanté aussi bien sur scène, à la télévision, lors de congrès, galas et festivals, notamment au «Sommet de Amériques» en compagnie de l’Orchestre Symphonique de Québec, aux remises des «Prix du Gouverneur Général du Canada», en tournée canadienne et australienne à l’occasion des concerts symphoniques du groupe rock The Tea Party, aux galas «Célébrations» et «Méga Million$» de Loto-Québec, à la soirée «Hommage à Michel Cusson», ainsi que plus de 300 représentations de la revue musicale «Du Rock à l’Opéra» aux casinos de Montréal et de Hull ou elle a campé un des rôles titres en plus de faire partie de l’équipe de création du spectacle.

 

Ayant étudié le chant avec la soprano Micheline René, Christine Williams fait sa marque en remportant le premier prix de la Fondation Charles-Émile Gadbois et le premier prix du Concours de musique du Canada.  À cette occasion, elle est invitée à chanter avec l’Orchestre Métropolitain sous la direction de Boris Brott.

 

Christine enseigne activement le chant et le piano aux enfants et jeunes adultes depuis plusieurs années. Elle a aussi, au fil des ans, développé un intérêt grandissant pour l’écriture et la composition. Elle a cosigné des arrangements vocaux pour le Festival Classica et on a pu entendre une de ses chanson originale lors du récent spectacle son et lumière commémorant le centenaire de la bataille des forces canadiennes à Arras en France.

Dominic Boulianne, pianiste

Le charismatique pianiste Dominic Boulianne est reconnu pour son jeu polyvalent et distingué autant dans le répertoire de la mélodie, de l’opéra et de la musique de chambre. Très actif sur la scène nationale, il s’est rapidement démarqué comme un pianiste doté d’une grande écoute et d’une musicalité hors du commun.

                                                                       

En juin dernier, il a eu le privilège de se produire et de présenter son tout nouveau projet musical D2 pour plusieurs chefs d'états, membres d'organisations internationales et gouvernements lors d’une soirée organisée par la Gouverneure Générale du Canada, son excellence, Julie Payette.

                                                                       

Dominic Boulianne a eu le privilège d’être guidé durant ses études dans les différents conservatoires de la province du Québec par des musiciens d’exception qui ont façonnés sa forte personnalité artistique. En 2004 il remporte le prix au Conservatoire de musique de Montréal sous l’enseignement de madame Suzanne Goyette. Par la suite, il a bénéficié des conseils d’André Laplante, d’Angela Hewitt, Pascal Roger et de Louis-André Baril.

                                                                       

Remarqué dès ses jeunes années, il se distingue rapidement lors de différents concours régionaux, provinciaux et nationaux tels que: le Concours de l’Orchestre Symphonique du Saguenay-Lac-St-Jean, le Concours de Musique du Canada, le Festival de Musique de Sillery, Festival de Musique du Royaume, le Concours de l’Orchestre Symphonique de Québec. Il se produit à mainte reprises avec les différents orchestres symphoniques de la province. Il a été invité dans plusieurs festivals internationaux dont: le Festival C’est pas Classique (France), le Festival d’Alger (Algérie), le Festival de Nappa Valley (États-Unis), le Festival of Sound (Canada) le Festival de musique symphonique d’El Jem (Tunisie).

                                                                       

Dominic Boulianne a eu le privilège d'accompagné plusieurs artistes de renoms au cours de sa carrière tel que: Barbara Hendricks, Jean- François Lapointe, Marie-Nicole Lemieux. Pianiste éclectique, Dominic Boulianne travaille étroitement depuis plusieurs années avec les sopranos Marie-Josée Lord, Nathalie Choquette ainsi qu’avec le baryton Gino Quilico dont il a signé les arrangements pour ses deux plus récents albums, Serata d’Amore et Secret de Noël, tous deux nominés à l’ADISQ. De plus, il a travaillé comme répétiteur à l’Orchestre symphonique de Montréal avec Maestro Kent Nagano et Michael Zaugg. Il a été invité comme pianiste accompagnateur au Festival da camera di Musica de Tocco da Casauria en Italie. Il a été le pianiste et directeur musical au Jeunesses Musicales du Canada pour les productions d’opéras entre 2007 à 2009. Actuellement, il est directeur artistique de la Société d’Art Lyrique du Royaume et pianiste répétiteur. Depuis sa fondation, il y a une dizaine d’années, il se produit pour la Société pour les Arts en Milieu de Santé dans la grande région de Montréal.

                                                                       

L'hiver 2019, il partagera la scène du Théâtre du Nouveau Monde de Montréal avec l’auteur français, Éric Emmanuel Schmit et s’en suivra une tournée provinciale.