JEUNES AMBASSADEURS LYRIQUES 2019

Jeunes ambassadeurs lyriques 2019

Le grand concert extérieur gratuit présenté par la Ville de Saint-Eustache!

 

Dimanche 14 juillet 2019 - 14h30

Promenade Paul-Sauvé, Saint-Eustache (en cas de pluie au Centre d'art la petite Église)

ÉVÉNEMENT GRATUIT!

Les jeunes ambassadeurs lyriques présenté dans le cadre des dimanches sur la promenade

Concert d’opéra des JAL est LE rendez-vous annuel sur la Promenade Paul-Sauvé à St-Eustache!  On vous attend nombreux comme à chaque année pour entendre les lauréats du Programme Jeunes Ambassadeurs lyriques! Grâce à notre partenaire majeur la ville de Saint-Eustache, notre FestivalOpéra de Saint-Eustache présente à chaque été en plein air sur son site enchanteur face à la rivière des mille îles, un magnifique concert d’opéra avec les jeunes voix de la relève lyrique : Rose Naggar-Tremblay, mezzo,  Ana-Paula Cunningham, soprano, Marcel d'Entremont, ténor, Rodrigo Urrutia, baryton accompagnés au piano de Michel-Alexandre Broekaert.

 

Un concert unique permettant de vous faire découvrir les jeunes talents d’ici et d’ailleurs en opéra! À ne pas manquer cette année, le « Grand concert à l’opéra » avec les Jeunes Ambassadeurs lyriques, ils chanteront pour nous de grands airs célèbres!

Concert extérieur gratuit, apportez vos chaises et votre piquenique!

DURÉE : 90 minutes (sans entracte)

PROGRAMME OFFICIEL

1. Duo Papagena Papageno - Die Zauberflöte – La flûte enchantée - W.A. Mozart

Ana-Paula Malagon et Rodrigo Urrutia

2. Deh vieni non tardar- Les Noces de Figaro- W.A. Mozart

Ana-Paula Malagon

3. Se vuol ballare- Les Noces de Figaro- W.A . Mozart

Rodrigo Urratia

4. In uomoni- Cost fan tutte - W. A. Mozart

Ana-Paula Malagon

5. Soave il vento trio- Cosi fan tutte- W. A. Mozart

Ana-Paula Malagon, Rodrigo Urratia et Marcel d’Entremont

6. Student prince sérénade- Student Prince-Sigmund Romberg

Marcel d’Entremont

7. La pitoyable aventure- Maurice Ravel

Rose Nagar-Tremblay

8. Non monsieur mon mari - Les mamelles de Tiresias - Francis POULENC

Ana-Paula Malagon

9. La calunnia Barbier de seville- G Rossini

Rodrigo Urratia

10. Duo lakme, Mélina- Lakme-  Leo Delibes 

Ana-Paula Malagon et Rose Naggar-Tremblay

11. Kuda, kuda- Eugene Onegin - Piotr llitch Tchaikovsky 

Marcel d’Entremont

12. Sul fil d’un soffio- Falfstaff- Giuseppe Verdi 

Ana-Paula Malagon

13. Chanson bohémienne- Carmen- Georges Bizet

Rose Naggar-Tremblay

14. La cidarem- Duo Zerlina- Don Giovanni - Don Giovanni -W.A. Mozart

Rodrigo Urratia et Ana-Paula Malagon

15. Nobles seigneurs - Les huguenots- Giacomo Meyerbeer

Rose Naggar-Tremblay

16. Aleko – Aleko - Serguei Rachmaninov  

Rodrigo Urratia

17. Questa o quella- Rigoletto- Giuseppe Verdi

Marcel D’Entremont

18. Quatuor de Rigoletto - Rigoletto- Giuseppe Verdi 

Marcel D’entremont, Rose Naggar-Tremblay, Ana-Paula Malagon et Rodrigo Urratia

ARTISTES

Rose Naggar-Tremblay, mezzo

Rose Naggar-Tremblay est une mezzo-soprano ressortissante de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, remarquée pour la richesse de son timbre et l’intelligence de son interprétation. Elle met sa créativité et son grand amour des langues au service de diverses créations artistiques dont l’écriture de livrets et de spectacles pour enfants, la composition de chansons originales et l’interprétation d’opéra contemporain qu’elle affectionne tout particulièrement. Elle était de la distribution de Svadba (Sokolovic) à l’Opéra de Montréal qui remportait récemment le Prix Opus de l’événement musical de l’année. Elle interprète en mars 2019 le rôle de Gertrude Stein dans Twenty-Seven (Gordon et Vavrek) et participe à la création de l’opéra La nuit est ma femme (Côté et Ivy) dans le rôle de Gabrielle au courant de la saison 2019-2020.

 

Sa grande curiosité et son riche bagage musical lui permettent d’explorer un vaste répertoire, notamment les rôles de Tisbe dans La cenerentola (Opéra de Montréal), Dejanira dans Hercules (Compagnie baroque du Mont-Royal) et le rôle-titre de Carmen (Halifax Summer Opera Festival). Lors de son parcours universitaire, elle est remarquée pour ses interprétations de Cecilia March dans Little Women, Orlofsky dans Die Fledermaus, Dido dans Dido and Aeneas, Bradamante dans Alcina et Unulfo dans Rodelinda (Opéra McGill 2014-2018). Son interprétation de Dido lui vaudra la mention suivante dans L'Opéra - Revue québécoise d'art lyrique: ''La voix sombre et veloutée de Rose Naggar-Tremblay- presque une voix de contralto- intrigue et séduit''Anne Denise Carette

 

Rose est également une interprète de musique de chambre très active, participant à de nombreux concerts et récitals. On l’entend récemment comme soliste dans le Requiem de Mozart (Orchestre philharmonique et chœur des mélomanes), dans le Requiem de Duruflé (Chœur de l’Orchestre Métropolitain) dans les cantates BWV 7, BWV 89, BWV 21 (Serenata at St-John) et en récital au Festival Montréal Baroque, au Highlands Opera Studio et au Toronto Summer Music festival qui lui vaut d’ailleurs une critique très chaleureuse dans la revue Ludwig Van Toronto ''It’s a big, rich, hall-filling low mezzo bordering on contralto, yet her top is big and firm. I loved “Von ewige Liebe” by Brahms, which she sang with dramatic acuity. “Comment disaient-ils” showed off her excellent technique, complete with a beautifully controlled pianissimo. But the best was “Immer leiser wird mein Schlummer” which really showed off the richness and resonance of her sound. '' Joseph So.

Ana-Paula Malagon, soprano

Ana Paula Malagón, soprano, a interprété les rôles de Young Alyce dans Glory Denied de Tom Cipullo (Conservatoire de Musique de San Francisco), Carlitos dans Miracle Flight de Lloyds Burritt (Festival What's Next), Yniold dans Pelléas et Mélisande de Debussy, Suor Genovieffa dans Suor Angelica de Puccini, Lazuli dans l'étoile de Chabrier (Université de Montréal), et Maria dans West Side Story de Bernstein (Hillbarn Theatre et Berkeley Playhouse).


Mme Malagón a donné des récitals avec Unlimited Theatre, Opera Parallèle et Taste of Talent à San Francisco. Elle est titulaire d’un baccalauréat en musique de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en Interprétation Vocale du Conservatoire de Musique de San Francisco. Elle a reçu le prix d'encouragement dans la compétition du Metropolitan Opera, Les deuxième prix le Alexander and Buono International Competition, la bourse Edgar et Done Jones, et la bourse George Cedric Ferguson.

Marcel d'Entremont, ténor 

« Le jeune ténor canadien, Marcel d’Entremont, âgé que de 25 ans, démontrait une grande sensibilité́ à l’aide de sa voix riche en chantant avec finesse, à la manière d’Anton Dermota ou Nicolai Gedda! » (A. Junements, Public de l’Opéra de Rouen, 2016)

Né à Merigomish, en Nouvelle-Écosse, Marcel poursuit présentement ses études supérieures en interprétation d’opéra à l’Université McGill, où il a également complété un Diplôme d’Artiste. Il a aussi complété une maîtrise en musique à l’Université de Toronto et un baccalauréat en musique  à  Acadia University. Récipiendaire du prix Portia White du Nova Scotia Talent Trust, Marcel a également décroché la deuxième place au Hal Leonard Internal Vocal Competition et le premier prix au Atlantic Young Artist Competition. Il a représenté sa province natale au National Music Festival of Canada en 2014, où il a remporté́ le premier prix dans la catégorie de chant et la mention de meilleure performance.

 

Marcel est fréquemment un soliste et a chanté avec le Seton Cantata Choir, le Nova Voce Provincial Men’s Choir, le South Shore Chorale, le Nova Sinfonia, le Maritime Concert Opera, la Confederation Singers and P.E.I. Symphony, le Cantabile Chamber Singers, l’Annex Singers and Talisker Players et le Kitchener-Waterloo Symphony and Grand Philharmonic Choir. Depuis six ans, il est soliste invité au Royal Nova Scotia International Tattoo où il a chanté avec des musiciens internationaux devant un auditoire de dizaines de milliers de personnes.

Les projets récents de Marcel incluent sa participation dans l’opéra de Verdi Rigoletto avec l’Opéra de Vancouver (2015) en tant que membre du programme de jeunes artistes de Yulanda M. Farris et son interprétation des rôles d’Edgardo dans la production de Lucia di Lammermoor de Donizetti par l’Opéra de McGill (2018), d’Il Podesta dans La Finta Giardiniera de Mozart avec l’Opéra de la Nouvelle-Écosse (2018) et de Rodolfo dans La Bohème de Puccini mis en scène par l’Opéra de Saskatoon (2018). Il a également joué dans la tournée « Jeunesses Musicales du Canada » en chantant le rôle de Roméo dans leur production de Roméo et Juliette de Gounod (2015) ainsi qu’en interprétant le rôle d’Alfredo dans La Traviata de Verdi (2016-2017). De plus, Marcel a participé dans la production Postcard from Morocco à l’Université de Toronto (2015).

 

Sa première mondiale fut en tant que lauréat du programme de Jeunes Ambassadeurs Lyriques avec l’Opéra de Rouen, interprétant le rôle de Don Ottavio dans l’opéra Don Giovanni de Mozart (2016). Il fut également un artiste résident au Lunenburg Academy of Music Performance, un chanteur résident auprès du National Arts Center’s Young Artist Program et un membre de l’institut Art of Song en association avec le Toronto Summer Music. Marcel a récemment chanté la Serenade for tenor, horn and strings de Britten avec l’Orchestre symphonique de l’Île-du-Prince- Édouard (2018) et la Petite Messe Solennelle de Rossini avec McGill Concert Choir (2018). Il a également chanté le rôle de Tamino dans la production de Die Zauberflöte de Mozart avec l’Opéra de McGill (2019).

 

En novembre 2018, Marcel a remporté le Wirth Vocal Prize à l’Université McGill, un prix accompagné de la plus grande bourse musicale canadienne (25 000$). Il aura également la chance de chanter à la Chapelle historique du Bon-Pasteur le 25 avril 2019 et au Richard Bradshaw Theatre of the Four Seasons Center à Toronto l’automne prochain, grâce à cette bourse.

Rodrigo Urrutia, baryton 

Rodrigo est un jeune chanteur mexicain qui compte parmi les plus charismatiques chanteurs polyvalents dans son pays.

 

Au Concours de l'opéra San Miguel de Allende 2019, il a été choisi pour chanter Saint- Eustache au Québec et a reçu une bourse complète pour Masters en Opéra au Conservatori Liceu et performances dans le rôle titre de Don Pasquale à Barcelone, en Espagne.

 

Il a commencé à étudier le piano et la clarinette au Conservatoire de la ville de Puebla. Il a ensuite assisté à la Conservatorio Nacional et Facultad de Música-UNAM, où il a obtenu son diplôme avec une mention honorifique et la médaille Gabino Barreda.

 

Il a appartenu au studio d'opéra de la Sociedad Internacional de Valores d'Arte Mexican (SIVAM) de 2014 à 2015 et l'Estudio de l'opéra de Bellas Artes (EOBA) de 2016 à 2017.

 

Rodrigo a fait ses débuts sur scène à l’âge de 20 ans, interprétant le rôle de Dulcamara dans Elisire d’amore. Il a depuis chanté dans des opéras de Monteverdi, Telemann, Haydn, Cimarosa, Mozart, Rossini, Donizetti, Mendelssohn, Verdi, Bizet, Humperdinck, Puccini et Britten.

 

Dans le genre de la musique mexicaine, il a fait partie des productions lyriques de Federico Ibarra, Hebert Vázquez et Víctor Rasgado. Il a joué à la première mondiale de l'opéra Bufadero et du Mexican première de l'opéra Anacleto Morones au Festival Internacional Cervantino. Il a également chanté dans l'enregistrement de l'opéra Alicia.

 

Il a joué des récits de mélodie et de mélodie et est fréquemment soliste dans des œuvres de Bach, Mozart, Faure, Dvořák, Beethoven et Stravinsky.

 

Il a chanté avec de nombreux orchestres, notamment le Teatro de Bellas Artes, l’OCBA, l’OFUNAM, le Sinfónica de Minería, l’Orquesta Juvenil Carlos Chávez et les orchestres d’État de Xalapa, Zapopan, Puebla, Hidalgo, Guanajuato et Coahuila.

Michel-Alexandre Broekaert, pianiste

Reconnu pour ses interprétations senties et spectaculaires, le pianiste québécois Michel-Alexandre Broekaert est l’un des musiciens les plus prometteurs de sa génération. Habité très tôt d’une passion pour l’accompagnement et la musique de chambre, il cumule une expérience aussi vaste qu’éclectique. À l’aise tant à la scène qu’au studio, il partage son temps entre le répertoire instrumental et le monde de l’art lyrique avec tout autant de bonheur. Pédagogue dans l’âme, ses activités de coach/pianiste-collaborateur à l’Université de Montréal ainsi qu’à l’Université Mcgill nourrissent sa passion pour la transmission du savoir aux générations de jeunes musiciens. L’avenir de la musique classique lui tient aussi à cœur; c’est ainsi qu’il s’engage activement auprès d’organismes établis et de collectifs de musiciens chevronnés, dans l’optique de présenter cette forme d’art sous un jour accessible et décloisonné.

 

Il collabore depuis de nombreuses années avec les Jeunesses Musicales du Canada, qui lui ont offert plusieurs tournées pancanadiennes en tant que chambriste et directeur artistique. Organisme aux multiples missions, au nombre desquelles on retrouve la nécessité d’offrir des concerts de musique classique de grande qualité à des audiences éloignées des grands centres urbains, les JMC eurent un impact déterminant sur sa conception du rôle du musicien dans notre société. C’est ainsi qu’il complète présentement une cinquième tournée sous leurs égides, aux côtés de la violoniste Nune Melik. Porté par la mission de révéler la beauté de la musique arménienne à l’Occident, le duo sort en 2017 son premier disque : Hidden Treasure, dont la tournée fait la promotion.

 

Très actif sur la scène québécoise, Michel-Alexandre collabore régulièrement avec de nombreux organismes, tels que l’Institut Canadien d’Art Vocal, l’Opéra de Montréal, le concours OSM-Manuvie, Opéra à la Carte, ainsi que le collectif Un Opéra Une Heure. En parallèle, il agit comme directeur artistique de La Petite Maison des Arts et occupe les fonctions de conseiller artistique à la Société d’Art Vocal de Montréal. Au quotidien, on le retrouve à l’Université de Montréal et à l’Université McGill, où il partage son expérience de chambriste avec les musiciens de demain.

 

Sa soif du dépassement et son enthousiasme communicatif a également trouvé un terreau fertile dans l’univers des concours, tel qu’en témoigne sa feuille de route étoffée. Lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux, c’est d’abord en solo qu’il s’illustre, avec des premiers prix au Concours de Musique du Canada, au Concours de concerto de l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières, ainsi qu’au Concours de concerto de son Alma Mater, l’Université de Montréal.

 

C’est dans le monde de la musique de chambre, plus particulièrement de la collaboration chanteur-pianiste, qu’il se révèle au monde, principalement aux côtés de la soprano québécoise Andréanne Brisson-Paquin. C’est ainsi que le duo s’illustre à Paris en 2011, recevant un Prix spécial du Jury récompensant la meilleure interprétation d’une œuvre de Francis Poulenc, dans le cadre du Concours International de chant-piano Nadia et Lili Boulanger. Ils récidivent en 2013, se méritant le 2ePrix du prestigieux Concours International de Musique de Chambre de Lyon.

 

Michel-Alexandre s’illustre également à la « 2016 Mary Trueman Art Song Vocal Competition», y recevant le «Pianist Prize» et plus récemment, il remporte le Prix spécial du meilleur pianiste accompagnateur lors du Récital-Concours International de mélodies françaises du Festival Classica.

Détenteur d’un doctorat de l’Université de Montréal, sous la tutelle de M. Jean Saulnier, il s’est aussi perfectionné à Vienne (Autriche) auprès du réputé pédagogue Avedis Kouyoumdjian.