Merci Madame Cécile Vallée-Jalbert!


Nous rendons hommage à une grande dame de l'opéra qui nous a quitté, la soprano Madame Cécile Vallée-Jalbert. Professeure de chant de renom, Madame Jalbert était dévouée et attentionnée à la propagation de la bonne technique du bel canto, qu'elle avait acquis, en Europe. Notre FestivalOpéra a bénéficié, à ses débuts en 2010, d'une Classe de Maître dont on se souviendra longtemps.

Première édition du FOSE, Classe de Maître de Madame Cécile Vallée-Jalbert- crédit: Journal L'Éveil JCL

J'ai eu le privilège d'être son élève et je tiens en mon nom et celui du FestivalOpéra de St-Eustache à la remercier chaleureusement. Cécile était ma deuxième maman, mon maître, elle est maintenant un ange au ciel. Si j'ai eu le privilège de faire cette belle carrière d'opéra, c'est grâce à elle. J'avais 16 ans, lors de mon premier cours de chant, je ne connaissais pas l'opéra. Elle m'a dit: "toi, je vais t'apprendre l'opéra." J'ai eu cet immense privilège. Cette grande dame- soprano a guidé ma vie et je la remercie infiniment. Reposez en paix ma chère Cécile!

Biographie Cécile Vallée, soprano Née en 1926, à Bonnyville, Alberta, Cécile Vallée entreprend ses etudes musicales à I’Ecole Vincent d’lndy, Montréal. Gagnante du Prix Archambault, du 1er prix du Club social de Montréal, de quatre Premiers Prix au Festival de musique d’Ottawa, ainsi que de la Bourse C.W. Lindsay, détentrice d’une maîtrise en chant, elle se dirige vers Vienne, Genève et Paris. À Genève, elle remporte un Premier Prix de virtuosité au Conservatoire de Musique. Après deux années supplémentaires d’études vocales à Paris avec Mario Podesta, elle décroche un Premier Prix du Concours International d'interprétation de la Melodie Française a Paris. De retour à Montréal, elle remporte un vif succès en interprétant le rôle de Blanche de la Force dans l’opéra "Dialogues des Carmélites” de Francis Poulenc, présenté à "L’Heure du Concert”, CBFT-TV, a Montréal. Au "Gala des Splendeurs” sous les auspices de "Radiomonde”, elle reçoit le Trophée Frigon dont la mention “Meilleure chanteuse classique 1960".

Par la suite, elle fait cinq tournées Jeunesses Musicales dont une dans quinze villes d’Italie. Avant cette tournée, elle a chanté deux cycles de Mélodies de Ravel, à Milan, Italie, accompagnée par le Quatuor Dvoräk. Madame Vallée crée le rôle de Béatrice dans l’opéra en un acte ”Pirouette” composé par Maurice Blackburn, une commande des Jeunesses Musicales du Canada. La création de l’oeuvre a lieu au Centre d’Arts d’Orford, le 30 juillet 1960. En 1963, elle participe aux productions de "The Stronger” de Hugo Weisgall, “Der Schauspieldirektor” et "L’Oca Del Cairo” de Mozart, présentés par la "Boutique d’opéra" fondée par Jacqueline Richard. Pour le Théâtre lyrique de la Nouvelle-France, elle interprète tour à tour Mimi (La Bohème), Sophie (Werther), et Despina (Cosi Fan Tutte) à deux reprises, en versions française et italienne. Pour l’Edmonton Professional Opéra, elle incarne Marguerite dans ‘’Faust’’ de Gounod, et Gilda dans "Rigoletto" de Verdi. Carrière à la télé, à l’opéra, en récitals et soliste pour oratorios, dès 1960, elle enseigne à son studio lorsqu’elle n’est pas en tournée. Après sept années de carrière elle se consacre à l’enseignement vocal.

Avec Kathleen Létourneau en 1956-Edmonton

En 1970, elle est professeur de chant au Marianopolis College, Montréal, jusqu’en 1975. De 1977 à 1979, elle enseigne à l’Ecole Supérieure de Musique de Nicolet, de 1979 à 1935 au Conservatoire de Musique à Val d’Or, de 1985 à 1986, au Conservatoire de Musique à Trois- Rivières, de 1979 a 2001, au Cégep de Trois-Rivières. Elle quittera l’enseignement à cause d’un cancer. Le nom de Cécile Vallée parait dans la première édition de l’Encyclopédie de la Musique au Canada, ouvrage colligé par Helmut Kallmann, Gilles Potvin et Kenneth Winters, paru aux Editions Fides, Montréal, en 1983. « Cécile Vallée est vocalement, dramatiquement et visuellement comme l’incarnation même de Mimi. Une très jolie voix, fine et nuancée, une présence indéniable et un jeu discret (ce rôle est l’un des lus ingrat qui soit), un visage délicat et sensible un regard tendre, une silhouette gracile. Bref Cécile Vallée est Mimi » (Claude Gingras, La Presse, 24 nov. 1962) Rôles chantés dans opéras et opéras-bouffes The Old Maid and The Thief (Miss Pinkerton) - Gian Carlo Menotti Pirouette (Béatrice) - Maurice Blackburn Une Mesure de Silence (Martine) - Maurice Blackburn L’Enfant Prodigue (La Mère) - Claude Debussy Le Magicien (Colombine) - Jean Vallerand L’Amante Cubista (Amanda) - Roberto Hazon Opéra de Poussière (Béatrice) - Marcel Landowski Dialogues des Carmélites (Blanche de la Force) - Francis Poulenc Faust (Marguérite) - Charles Gounod La Bohème (Mimi) - Giacomo Puccini Der Schauspieldirektor (Mlle Silberklang) - Wolfgang Amadeus Mozart Gianni Schicchi (Lauretta) - Giacomo Puccini Werther (Sophie) - Jules Massenet Livietta e Tracollo (Livietta) - G. Battista Pergolesi Cosi Fan Tutte (Despina) - W.A. Mozart version française et italienne Rigoletto (Gilda) - Giuseppe Verdi L’Oca del Cairo (Celidora) - W.A. Mozart Soliste avec choeur et orchestre Genestre de Beauvais (13e siècle) L’Histoire de Daniel (La reine) Antonio Vivaldi Gloria Magnificat J. Sebastian Bach Messe en Si mineur Passion selon St-Matthieu Magnificat en Ré majeur Passion selon St-Jean Cantate no 51 (Seule avec orchestre) G.Frederic Handel Le Messie Acis et Galatée (Pastorale) W. Amadeus Mozart Litanies e Vesperae Solennes de Confessore K339 Joseph Haydn Psaume 112 La Création Gabriel Fauré Requiem Carl Orff Carmina Burana Felix Mendelssohn Songe d’une nuit d’été Hear my prayer (Choeur et Orgue) Ottorino Respighi Cantate pour la Nativité du Seigneur (radio) Heitor Villa-Lobos Bacchianas Brasileras (Seule avec octet accompagnement)

Page Web de Madame Vallée @CécileValléeSoprano

Leila-Marie Chalfoun, directrice-fondatrice du FOSE et Madame Cécile Vallée Jalbert à Magog en juillet 2017

Publication en vedette
Publication récente